Carte professionnelle de guide conférencier

 

Le guide-conférencier est un médiateur culturel qui conduit des visites ou des conférences dans les territoires et les lieux patrimoniaux, dans une démarche de valorisation du patrimoine.

Le métier

C'est un métier qui nécessite de grandes connaissances du territoire (histoire politique, sociale, culturelle, artistique, touristique), mais également des connaissances spécifiques telles que la maîtrise de langues étrangères et de techniques de communication.

Le guide-conférencier exerce son activité en qualité de travailleur indépendant ou de salarié de structures différentes (agences de voyages, offices de tourisme, syndicats d'initiative). Son activité peut varier selon le type de public (individuel, en groupe, scolaire, troisième âge, personnes handicapées).

Le cadre

En France, la profession de guide conférencier est réglementée par l'article L.221-1 du code du Tourisme qui fixe les conditions d'exercice des activités relatives à l'organisation et à la vente de voyages ou de séjours et réglemente la conduite de visites dans les musées et les monuments historiques, dans le cadre d’une prestation commerciale avec un opérateur de voyages.

Cette profession a connu une réforme suite à la parution du décret n°2011-930 du 1er août 2011 relatif aux personnes qualifiées pour la conduite de visites commentées dans les musées et monuments historiques. Toutefois cette réforme ne concerne pas le guide-interprète local et le guide-interprète auxiliaire à titre définitif qui continuent à exercer leur activité de guidage selon les modalités exactement identiques à celles qui prévalaient avant le 31 mars 2012, date d’entrée en vigueur de la réforme.

Seules les personnes détentrices de la carte professionnelle de guide-conférencier délivrée par le préfet sont reconnues «qualifiées» pour guider dans les musées nationaux (musées de France) et les monuments historiques dans le cadre d’une prestation commerciale vendue avec un opérateur de voyages.
A contrario, si le guidage s’effectue en dehors du contexte précité, il est libre d’accès et peut donc s’exercer sans condition de diplôme ou de titre professionnel.

L'obtention de la carte professionnelle, exigée pour la visite de musées et de monuments historiques dans le cadre d’une prestation commerciale avec un opérateur de voyage, est soumise aux conditions fixées par les articles R.221-1 à R.221-4 du code du Tourisme.