Groupement de Gendarmerie Départemental du Haut-Rhin

 
Logo Gendarmerie

Adresse administrative:
56, rue de la Cavalerie
B.P 60529
68021 COLMAR Cedex

Tél: 03.89.21.51.99 (standard)
Lien internet:www.gendarmerie.interieur.gouv.fr

Lieutenant-Colonel Constant CAYLUS

Colonel Constant CAYLUS
commandant le groupement du Haut-Rhin

Lieutenant colonel LANG Thierry

Lieutenant colonel LANG Thierry
commandant en second le groupement du Haut-Rhin

> organigramme GGD 68 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,03 Mb

Force de police à statut militaire présente sur 95% du territoire au profit de 50% de la population, la Gendarmerie nationale assure un large spectre de missions, sous l'autorité directe du Ministre de l'Intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales, qu'il s'agisse de veiller à la sûreté publique, au maintien de l'ordre ou encore à l'exécution des lois.

La Gendarmerie nationale participe à la défense de la nation et à la protection des institutions de la République. Elle est également très présente au plan européen en terme de coopération policière, ainsi que sur les théâtres d'opérations extérieures dans le cadre de ses missions traditionnelles de prévôté aux armées, mais également dans le cadre d'opérations de maintien de la paix et de restauration des capacités de police au profit de nations étrangères.

Dans le cadre de leur mission de sécurité publique générale, les gendarmes s'attachent à privilégier le contact avec la population, assurent de jour comme de nuit la protection des personnes et des biens, renseignent, alertent et portent secours.

Illustration

Dans le Haut-Rhin, la zone exclusive de responsabilité du groupement de gendarmerie départementale regroupe 367 communes couvrant 93% de la superficie du département soit près de 64 % de la population.

Accueil du public :

Les bureaux des 36 brigades de gendarmerie du département sont ouverts au public :
Du lundi au samedi de 8 h 00 à 12 h 00 et de 14 h 00 à 19 h 00 ainsi que les dimanches et jours fériés de 9 h 00 à 12 h00 et de 15 h 00 à 19 h 00.
En cas d'urgence, l'accueil y est assuré 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Centralisation des appels d'urgence :
Le Centre Opérationnel et de Renseignement de la Gendarmerie (C.O.R.G.) implanté à Colmar reçoit et traite les appels « 17 » émanant de la zone de compétence gendarmerie, tous les appels parvenant aux brigades durant la nuit ainsi que ceux transmis à partir des bornes d'appels d'urgence du réseau autoroutier et routier.

Bandeau Gendarmerie Nationale

Placé à la tête du groupement du Haut-Rhin, depuis le 1er août 2013,
le lieutenant-colonel CAYLUS a autorité
sur plus de 800 officiers, sous-officiers, gendarmes adjoints volontaires et personnels civils
servant au sein des structures suivantes :

- 1 Etat-Major à dominante opérationnelle (gestion d'événements importants, coordination en matières de police judiciaire et de sécurité routière), administrative (ressources humaines) et logistique. Cf annexe 1 ;

- Divers services techniques assurant le soutien aux unités ;

- 4 Compagnies implantées aux chefs-lieux d'arrondissements (Soultz-Guebwiller, Colmar, Mulhouse et Altkirch, cf annexes 2 et 3), qui assurent la coordination des unités suivantes :

  • 36 brigades territoriales implantées en règle générale aux chefs-lieux de canton. Ces unités très polyvalentes remplissent toutes les missions administratives, judiciaires et militaires dévolues à la gendarmerie. Elles fonctionnent de manière autonome (B.T.A) ou bien sont organisées en communautés de brigades (COB) ;
  • 4 Brigades de Recherches (B.R.) en charge des affaires judiciaires importantes, ainsi que de la lutte contre les phénomènes de délinquance ;
  • 5 Pelotons de Surveillance et d'Intervention (P.S.I.G.) qui prolongent ou renforcent, notamment la nuit, la surveillance des zones les plus sensibles. Les PSIG peuvent être engagés en tout point du département pour répondre à des besoins opérationnels.

- 1 Escadron Départemental de Sécurité Routière (E.D.S.R.) qui assure la coordination des unités suivantes :

  • 4 Brigades Motorisées (B.MO.) ;
  • 2 unités d'Autoroute (P.A et P.MO.) ;
  • 1 Équipe Rapide d'Intervention (E.R.I.).

Qui, outre leur mission de surveillance des réseaux routier et autoroutier, conduisent descampagnesv d'éducation à la sécurité routière au profit des jeunes élèves, d'information et de prévention au profit des entreprises de transport.

E.D.S.R

- 1 Groupe d'Investigation Cynophile (G.I.C.) ainsi que 3 équipes cynophiles disposant de 8 chiens spécialisés piste/défense, intervention et recherches de stupéfiants, d'armes, de munitions et de billets de banques mis en oeuvre dans le cadre de recherches de personnes ainsi que d'opérations judiciaires ;

G.I.C

- 1 Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile (B.P.D.J.) qui intervient dans les zones péri-urbaines sensibles ainsi qu'auprès des établissements scolaires. Le contact avec les mineurs en difficulté est privilégié ;

B.P.D.J

- 1 Peloton de Gendarmerie de Montagne (P.G.M.) implanté à Hohrod qui est chargé de la surveillance et de l'intervention (police judiciaire et secours) sur le versant Alsacien du massif des Vosges ;

P.G.M

- 1 Peloton Spécialisé de Protection de la Gendarmerie (P.S.P.G.) qui est chargé de la surveillance et de la protection du centre national de production électrique de Fessenheim.

P.S.P.G

De plus, le commandant de groupement dispose de la réserve opérationnelle constituée de volontaires civils et d'anciens militaires de la gendarmerie ou des armées qui, après une formation adaptée, sont en mesure de remplir des missions de sécurité publique en renforcement des unités territoriales.

Dans certaines situations, il peut bénéficier du concours de moyens particuliers mis à disposition par les échelons supérieurs tels que :

- les Escadrons de Gendarmerie Mobile (E.G.M.). Force destinée à assurer le maintien ou le rétablissement de l'ordre et qui est amenée à renforcer les unités territoriales dans leur mission de sécurité publique générale ;

E.G.M

- Le Groupe d'intervention de la Gendarmerie Nationale (G.I.G.N) qui intervient à l'occasion d'évènements d'une particulière gravité (actes de terrorisme ou de banditisme, prises d'otages, révoltes en milieu pénitentiaire.....)

G.I.G.N

Par ailleurs, dans le cadre des accords de coopération transfrontalière, le groupement de gendarmerie du  Haut-Rhin entretient des relations permanentes avec les services de police allemands et suisses se traduisant par l'échange d'officiers de liaison et la mise en oeuvre de dispositifs communs de lutte contre la criminalité.

TRINAT

Indépendamment des unités propres au groupement du Haut-Rhin, d'autres formations de la Gendarmerie nationale sont présentes dans le département. Elles assurent des missions à vocation particulière en raison de leur spécificité, il s'agit :

- du Détachement Aérien Gendarmerie dont l'hélicoptère, basé à Meyenheim est régulièrement engagé dans le cadre de recherches de personnes, d'opérations de sauvetage et de dispositifs anti criminalité ;

D.A.G

- de la Brigade Fluviale de Vogelgrun, franco-allemande, qui contrôle le respect des règles de la navigation rhénane et met en œuvre divers moyens nautiques ainsi que des plongeurs qualifiés ;

B.F

- de la Brigade de Gendarmerie des Transports Aériens de Bâle-Mulhouse qui, outre le contrôle aux accès de la zone réservée de l'aéroport, a pour mission de conduire les enquêtes relatives aux accidents d'aéronefs civils sur une majeure partie de la zone Est ;

B.G.T.A

- de la Brigade de Gendarmerie de l'Armement de Saint-Louis qui opère sur l'emprise de l'I.S.L.

Brigade de Gendarmerie de l'Armement
Illustration