Les priorités d’action du ministère des droits des femmes

 
 
.

 

L’égalité professionnelle

Travailler sur les causes structurelles des inégalités, en s’attaquant au temps partiel subi, à l’articulation des temps de vie c’est-à-dire au partage des responsabilités, et à la division sexiste du travail, avec la volonté d’amener le taux d’emploi des femmes au même niveau que celui des hommes.

La lutte contre les violences faites aux femmes

Insister sur la politique du logement, pour que les femmes en détresse puissent trouver un lieu d’accueil approprié, travailler sur le dispositif de l’ordonnance de protection, élargir les expérimentations réussies comme le téléphone d’urgence de grand danger, mettre en œuvre la loi du 6/8/2012 sur le harcèlement sexuel.

> Sécurité des femmes dans les transports en commun - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,49 Mb

Le droit des femmes à disposer de leur corps

La contraception et l’accès à l’IVG sont des droits fondamentaux, puisque la maîtrise de leur corps contribue à l’indépendance des femmes. Axer aussi le travail sur l’information et l’éducation à la sexualité, et la formation des médecins.

La chasse aux stéréotypes de genre à l’école, dans le sport et dans les médias

Parce que l’évolution des mentalités aura des conséquences sur les violences sexistes, la scolarité des filles, l’emploi des femmes, leur participation à la vie politique. Pour cela, développer des expérimentations, et évaluer les dispositifs.