Le 25 novembre, journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

 
 
.

En France en 2016, 109 femmes et 29 hommes sont décédé.es victimes de leur conjoint, et 9 enfants ont été tués en même temps que leur mère. Chaque année, plus de 220 000 femmes se déclarent victimes de violences conjugales et 84 000 sont victimes de viols ou de tentatives de viol, à plus de 80 % par des personnes connues.

Pour sensibiliser la société toute entière et contribuer à la lutte contre ces violences, l’Assemblée Générale des Nations Unies a proclamé en 1999 le 25 novembre « Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ». Cette date avait été retenue dès 1981 lors des premières rencontres féministes d’Amérique latine et des Caraïbes, en hommage à trois militantes Dominicaines assassinées en 1961 pour avoir combattu la dictature.

De nombreuses manifestations sont organisées dans le Haut-Rhin, notamment :

- du 20 au 24 par l’association Accord 68 : ateliers de self-défense et échanges avec la Police nationale au lycée Rebberg à Mulhouse ;

- le 23 à 18h à l’association de loisirs et d’éducation permanente (ALEP) à Colmar : conférence de la déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité pour « décoder le processus des violences pour mieux aider et accompagner » ; entrée libre sur inscription à l’ALEP ;

- le 23 par l’OVIFF Mulhouse : ateliers de self-défense ;

- le 24 à 10h à la préfecture : installation de la commission départementale de lutte contre la prostitution, le proxénétisme et la traite des êtres humains aux fins d’exploitation sexuelle ;

- le 25 par l’association SF68 : initiation au krav maga à la MJCMaisons des jeunes et de la culture de Wittenheim ;

- les 25 et 26 : au salon du livre à Colmar, avec l’ASFMR présentation du livre de Dominique Guibert « A voix haute et libre »

- le 26 : journée portes ouvertes de la Maison Ferber à Niedermorschwihr, avec vente de chocolats au profit de l’association « Mouvement du Nid », qui œuvre à Mulhouse pour l’accompagnement des victimes de la prostitution et la prévention de la prostitution ;

- le 29 par l’association Soroptimist : ciné-débat à Riedisheim avec le film «  Jusqu’à la garde ».

stop_violences