Communiqués 2017

Pollution à l'ozone

 
 
Pollution à l'ozone

Mercredi 21 juin 2017

Un épisode de pollution typique des journées de grande chaleur et d’ensoleillement lié à l’Ozone O3 se développe actuellement sur une large partie du département avec un dépassement du seuil de recommandation.

La concentration d’ozone dans l’air atteint le seuil d’alerte à compter du mercredi 21 juin 2017.

 

Des mesures d’urgence sont mises en œuvre à compter du mercredi 21 juin 
  • Les exploitants des installations classées soumises à autorisation s'assurent du bon fonctionnement des dispositifs de filtration.
  •  La vitesse maximale autorisée sur les axes autoroutiers et chaussées à voies séparées est réduite de 20 km/h sans descendre en dessous de 70km/h pour toutes les catégories d’usagers dans les deux sens de circulation.
  •  La vitesse maximale autorisée sur le réseau routier national et secondaire, hors agglomération, normalement limitée à 90 km/h, est abaissée de 20 km/h pour toutes les catégories d’usagers.

Les recommandations sanitaires à suivre :

Pour les personnes sensibles (femmes enceintes, jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques….) :

  • Évitez les sorties durant l’après-midi,
  • Évitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), celles peu intenses à l’intérieur peuvent être maintenues,
  • Reportez les activités qui demandent le plus d’effort,
  • En cas de symptômes ou d’inquiétude, prenez conseil auprès de votre médecin ou de votre pharmacien
  • Privilégiez les sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort,
  • Prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant

De manière générale, il est préférable de :

  • Réduire les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air.
  • Les activités physiques et sportives intenses à l’intérieur peuvent être maintenues
  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque (par exemple : essoufflements, sifflements, palpitations), prenez conseil auprès de votre médecin ou de votre pharmacien