Communiqués 2017

La DGCCRF rappelle aux consommateurs le risque de certains siphons culinaires

 
 
Communiqué de presse du 22 juin 2017

La forte suspicion d’un lien entre l’utilisation d’un siphon culinaire et le décès d’une consommatrice, survenu en fin de semaine dernière, conduit la DGCCRF – autorité de protection des consommateurs – à renouveler ses conseils de prudence concernant l’utilisation de ce type de produits et à inviter les consommateurs à s’assurer que les produits qu’ils détiennent n’ont pas fait l’objet d’un rappel et d’un retrait du marché.

Depuis 2010, plusieurs modèles de siphons culinaires1 ont causé des accidents domestiques graves dus à leur explosion, soit lors à la première utilisation, soit après plusieurs années d’utilisation. L’explosion propulse des éclats à grande vitesse pouvant occasionner des blessures graves notamment aux mains, au thorax ou au visage. Dans la grande majorité de ces accidents, les appareils défectueux sont constitués d’une tête en matière plastique et d’un corps en aluminium et ont été achetés entre 2010 et 2013.

La DGCCRF a effectué plusieurs enquêtes sur la sécurité de ces produits2. En cas de défectuosité avérée, la DGCCRF a prescrit aux professionnels le retrait des produits et leur rappel auprès des consommateurs, en demandant aux professionnels de renforcer la visibilité et l’efficacité de leurs procédures de rappel. Ainsi, plus de 200 000 produits défectueux ont été identifiés et les consommateurs qui les détenaient ont été invités à les rapporter au vendeur. Une liste indicative des références dont la DGCCRF a prescrit le rappel ou dont elle a été informée est jointe en annexe.

Toutefois, la communication effectuée par les fabricants et les distributeurs n’a pas réussi à toucher la totalité des consommateurs concernés, comme en témoignent les accidents survenus par la suite.

En tout état de cause, la DGCCRF recommande aux utilisateurs de siphon à crème – quelle que soit la date d’achat – de vérifier que ce dernier n’est pas concerné par un rappel et, en cas de doute, de se rapprocher du vendeur. La DGCCRF suggère également aux consommateurs de ne pas utiliser ces siphons à crème tant qu’ils n’ont pas obtenu de précisions de la part du vendeur. Plus généralement, dans l’éventualité où un appareil ne porterait aucune identification et serait constitué d’un corps en aluminium et d’une tête en matière plastique, la DGCCRF recommande de cesser de l’utiliser, même en l’absence de dysfonctionnement lors des utilisations précédentes.

La DGCCRF invite également les professionnels à vérifier, d’une part, que les produits qu’ils commercialisent actuellement ne figurent pas dans cette liste et, d’autre part, qu’ils disposent de justificatifs relatifs à la sécurité et à la conformité de leurs produits aux normes en vigueur, notamment la norme3 spécifiant les exigences de sécurité et les méthodes d’essai relatives à ces ustensiles.

Enfin, la DGCCRF rappelle qu’un siphon à crème est un appareil à pression. A ce titre, il doit être utilisé en respectant scrupuleusement les prescriptions du fabricant qui figurent en principe sur le mode d’emploi. En particulier, il convient de respecter les consignes relatives au niveau maximal de remplissage, au nombre et à la nature des cartouches de gaz, à la température maximale de service, et de mettre l’appareil au rebut au premier signe de vieillissement ou a fortiori de dysfonctionnement.

Contact presse DGCCRF 01 44 97 23 91 - communication@dgccrf.finances.gouv.fr

> CP siphons culinaires - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,16 Mb

 
 

A lire également :